Merci mon cœur

Merci mon cœur

 

Si nous ne cultivons pas un bon cœur,
notre motivation égoïste détruira nos relations harmonieuses
avec les autres. Nous ne vivrons pas dans la paix et n’aurons
pas la possibilité d’obtenir un bonheur pur. Sans paix intérieure, la paix extérieure est impossible. Si notre esprit n’est
pas en paix, nous ne sommes pas heureux même lorsque les
conditions extérieures sont excellentes, mais si par contre
notre esprit est en paix, nous sommes heureux, même lorsque
les conditions extérieures sont mauvaises. 

Guéshé Kelsang Gyatso

 

Nous sommes le premier réceptacle de l’amour qui se trouve en nous.

Et on ne peut aimer les autres si nous avons peu d’estime pour nous même, si nous sommes sans cesse dans le jugement.

On entend souvent :

·        Avoir trop d’amour pour soi, c’est être égoïste

·        S’occuper de soi, c’est oublier les autres

Ce ne sont que des phrases toutes faites.

Tout est dans la nuance, le juste milieu entre l’écoute de soi et l’ouverture aux autres.

 

En yoga, le chakra du cœur (Anahata) est un centre énergétique qui se trouve au milieu du sternum.

Par son alternance d’ouvertures/fermetures, il régule le flux énergétique.

Quand le cœur est ouvert, on est alors plein de joie, de créativité, de compassion.

Quand il est fermé, nous sommes alors remplis d’anxiété, de blocages, de pensées négatives.

Le yoga nous propose des postures d’ouverture du cœur : postures d’extensions (ouverture de la poitrine qui est projetée en avant)

 

En réalité, toutes les postures peuvent amener cette ouverture si on porte son attention dans cette zone.

Il suffit alors de rester immobile et silencieux et d’écouter la voix du cœur.

 

Extrait de « esprit yoga » mai juin 2014